Le vision/mood board peut aussi être appelé tableau d'humeur ou tableau de vision. Moi je l'appelle le collage. Principalement parce que j'aime faire ces tableaux en réel, avec mes mains et pas sur mon ordinateur. Par le passé, j'en ai souvent fait en ligne.

Le vision/mood board, ou collage, est un outil que j'adore ! A tel point que j'en fais des ateliers : retrouvez-moi le samedi matin tous les deux mois à la librairie Joie de Livre pour un atelier biblio-collages. C'est aussi un de mes outils pour les formations et les accompagnements.

bibliocollages

Atelier biblio-collages du 12 mars 2022 - Librairie Joie de Livre

 

Quels types de collage ou vision/mood board peut-on faire ?

On peut faire tout ce qu'on veut mais j'en ai 3 catégories préférées.

  1. D'abord, le collage esthétique. Il est beau, il porte un message unique et il est de petite taille.

 

2. Ensuite, je fais des collages engagés. Ceux-là sont à message unique mais transmis sous plusieurs aspects. Ils sont très souvent plus agressifs visuellement et les mots choisis sont forts, violents ou cyniques, par exemple. Ils peuvent être petits ou de très grande taille.

apocalypse

 

3. Enfin, j'aime les collages pour le développement personnel. Pas toujours explicites pour les inconnus, ces derniers servent à faire le point, faire un bilan de ma situation, résoudre une problématique, exorciser une angoisse, etc. Ce sont ceux que je fais le plus souvent et facilement !

biblio-collages

 

Pourquoi faire un collage ou vision/mood board ?

Concrètement, pour sortir du mental.

C'est l'objectif principal et fondamental de cette approche de corposophie (sagesse du corps, ne le cherchez pas dans le dictionnaire, je pense qu'en vrai grec on dirait somatosophie...).

L'idée donc c'est d'extérioriser des idées, de les rendre matérielles, de les expliciter symboliquement. Il y a tout un tas de travaux en psychologie cognitive, en phénoménologie et en d'autres disciplines qui amène l'individu du 21ème siècle à se tourner à nouveau vers ses rêves d'enfant, ses actes d'enfant, ses loisirs d'enfant. Ce n'est pas que notre société souffre intégralement d'un syndrome de Peter Pan (quoique...) mais c'est surtout qu'on a, à tort, attribué le fait d'écouter et de faire parler son corps aux enfants. On croit encore que le mental est le signe de la maturité... Pourtant, on connaît tous et toutes la maxime "un esprit sain dans un corps sain", mais étrangement on ne sait pas l'appliquer.

Alors le collage, c'est avant tout une intelligence émotionnelle, une intelligence kinesthésique, et une intelligence complexe qui combine les deux hémisphères et surtout avec le reste du corps !

D'ailleurs après un collage, souvent commencé dans les larmes ou la colère, je suis apaisée, sereine et le problème me semble résolu.

 

Exemple d'utilisations en formation et accompagnement

Et concrètement, le collage je l'utilise dans la formation CGTL (coordinateur et gestionnaire de tiers-lieux) pour prototyper son tiers-lieu idéal.

 

Ou lors des accompagnements, seul ou associé à la bibliothérapie. Ici, le cas d'une maladie chronique qui venait perturber un processus de reconversion professionnelle.

Article écrit en partenariat avec la formation CGTLformation CGTL